Le Yuan bientôt soutenu par de l’or ?

Le Yuan bientôt soutenu par de l’or ? La question a de quoi faire sourire et pourtant… La Chine est en passe de dépasser les États-Unis sur le plan économique (elle l’aurait même déjà dépassé cette année). Beaucoup estiment donc que pour perdurer, la croissance chinoise va devoir s’appuyer sur une monnaie forte. Alors, verra-t-on le Yuan bientôt soutenu par l’or ? Quelques éléments de réponse.

yuan-gold

Un pays fort avec une monnaie faible

D’après les économistes de la Banque mondiale, la Chine est devenue officiellement la première puissance économique du monde. Il est vrai qu’au cours de cette année, le PIB de la Chine a dépassé celui des États-Unis.

En 2013, les exportations chinoises ont atteint une valeur de 2 210 milliards de dollars. Avec des importations atteignant les 1 950 milliards de dollars, la Chine a réalisé un excédent commercial de plus de 260 milliards de dollars. Au vu de ces chiffres, le titre de la Chine en tant qu’usine du monde est largement justifié.

Cependant, la Chine ayant surtout basé sa croissance économique sur ses exportations, le Yuan ne jouit aujourd’hui que d’une valeur faible par rapport aux autres devises. Ainsi, 1 euro vaut 1,24 dollar tandis que 7,6 CYN sont nécessaires pour acquérir 1 euro. Un grain de sable qui vient gripper la machine bien huilée de l’hégémonie économique chinoise. Il faut savoir, par exemple, que sans l’utilisation du dollar en tant que monnaie de réserve et d’échange international, l’économie des États-Unis n’aurait pas réussi à résister aussi longtemps sur la première marche du podium et la suprématie des Américains aurait pris un coup depuis longtemps.

Pareillement, si la Chine souhaite conserver et surtout améliorer sa situation économique, elle devra davantage s’appuyer sur un socle solide, à l’instar de son énorme marché intérieur ou … de l’or.

 

Internationalisation du Yuan : la stratégie chinoise est au point

Depuis le début des années 2000, la Chine a établi des accords bilatéraux où les échanges s’effectuent en Yuan. Sous l’impulsion de la Chine, mais aussi la dévaluation du billet vert aidant, de plus en plus d’accords internationaux ne sont plus libellés en dollar. Selon les estimations, ils porteraient sur plus de la moitié des échanges au niveau mondial.

Les places financières mondiales proposent donc maintenant des produits libellés en Yuan. Depuis juillet 2014, une émission obligataire d’un montant de 2 milliards de Yuan est même cotée sur Euronext et aujourd’hui, en termes de dépôt bancaire, environ 20 milliards de Yuan sont déposés à Paris.

Pour parachever l’internationalisation du Yuan, il ne reste plus à la Chine que la garantie d’une importante réserve d’or. C’est donc sans étonnement que l’on observe ces derniers temps une activité plutôt inhabituelle du côté de la Banque centrale chinoise. Selon les estimations, et même si les autorités chinoises préfèrent ne pas communiquer là dessus, les réserves d’or de la Chine seraient actuellement plus importantes que celui de la France. Si le rythme d’achat et de production se maintient (la Chine étant le premier consommateur et le premier producteur d’or mondial), la Chine aura accumulé plus d’or que les États-Unis d’ici 5 ans. Une situation qui lui donnera assurément les coudées franches pour s’imposer sur le plan international.