Les réserves d’or de la FED

Les réserves d’or de la FED contribuent à véhiculer l’image de première puissance économique des États-Unis. Ils détiennent tout simplement le plus grand stock d’or au niveau mondial. Toutefois, à cause d’un manque de transparence, ces réserves d’or ont ces derniers temps suscité la polémique. Faisons le point sur les réserves d’or de la FED.

 

Mieux connaître les réserves d’or de la FED

fedAvec un stock estimé à plus de 8 000 tonnes, les États-Unis détiennent environ 25 % des réserves d’or mondiales. La FED conserverait plus de la moitié de l’or américain dans les sous-sols ultrasécurisés de la Réserve fédérale de New York.

Au début des années 50, les États-Unis détenaient plus de 20 000 tonnes d’or. 20 ans plus tard, leurs stocks n’étaient plus que de 8 000 tonnes environ ! C’est l’une des principales raisons ayant poussé le président Nixon à suspendre la convertibilité du dollar en or.

Soulignons que la FED stocke aussi l’or d’autres pays. Au cours de la Deuxième Guerre mondiale puis de la Guerre Froide, plusieurs pays européens ont transféré leur or aux États-Unis afin de le mettre à l’abri. Certains pays, comme la France, ont depuis procédé à un rapatriement massif de leur or. D’autres, comme l’Allemagne, arrivent difficilement à en revoir la couleur. Selon les estimations, plus de la moitié des réserves d’or de l’Allemagne sont stockées aux USA.

 

La gestion de la réserve d’or de la FED soulève quelques questions

Federal-Reserve-Bank-NY-Gold-VaultPremièrement, la Réserve fédérale américaine refuse de communiquer sur les propriétaires de l’or qu’elle garde et refuse catégoriquement les demandes d’audit des pays qui y détiennent de l’or.

Deuxièmement, ils ne font pas grand cas des demandes légitimes des propriétaires. En 2012, la FED a refusé de rendre l’or allemand. Devant tant d’opacité, l’Allemagne a fini par abandonner sa demande de rapatriement. Les Pays-Bas, eux, ont été plus chanceux et ont réussi à rapatrier 120 tonnes d’or de leur stock en 2014.

Troisièmement, plusieurs personnes pointent du doigt la « mauvaise foi » des Américains. Plusieurs hauts responsables de la FED, comme son ancien directeur, Ben BERNANKE, martèlent que le stockage de l’or n’est qu’une « tradition ». Or selon le dernier rapport du Conseil mondial de l’or, le métal jaune compose plus de 70 % des réserves étrangères des États-Unis. Étrange.

Ces questions étant, il reste que les réserves d’or de la FED sont importantes pour assurer la survie du dollar en ces temps troubles et contribuent à maintenir à flots une économie américaine qui est bien malmenée ces dernières années.